top of page
Abonnement au blogue PENSÉES D'AMOUR

Merci beaucoup!

Le 7 février 2023

VOTRE PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle une vérité à propos de nos réactions. Qu’est-ce qui nous fait réagir? Qu’est-ce qui provoque nos émotions? Même si l’on a toujours cru qu’on pleurait et se fâchait à la vue d’un peu de lait renversé, ce n’est pas ce fait qui nous met dans tous nos états.


Ce sont les pensées qu’on croit à son sujet! Elles sont les véritables responsables de la peine et la colère qu’on ressent. Elles causent immédiatement des effets secondaires dans notre corps. Puisqu’elles sont loin d’être évidentes, prenons le temps de les reformuler afin de pouvoir les identifier.


En fait, ce n’est pas telle personne qui nous stresse. Ce sont les pensées stressantes qu’on croit à son sujet. Ce n’est pas telle situation qui nous frustre. Ce sont les pensées frustrantes qu’on croit à son sujet. Ce n’est pas telle chose qui nous blesse. Ce sont les pensées blessantes qu’on croit à son sujet.


Comment créent-elles la peine et la colère? Elles comparent la personne, la situation ou la chose qu’on a en ce moment avec celle qu’on aurait dû et devrait avoir. Aussitôt qu’on croit leurs versions idéales, on a mal. On pleure et on se fâche de ne pas avoir ce qu’on n’a pas. La réalité, c’est quoi?


La réalité, c’est qu’on a la personne, la situation ou la chose qu’on a en ce moment. C’est ni mal ni bien. Et ça ne veut pas dire qu’on ne fera rien pour améliorer le moment qui s’en vient. Oui. La pensée crée. Qu’elle soit positive ou négative, elle crée la vie émotive, réactive et créative que l’on vit.


En devenant l’observateur bienveillant de nos pensées, nous apprenons petit à petit comment rassurer celles qui veulent nous stresser. Alors, tout naturellement, nous réagissons autrement. L’expérience vous tente? Mon coaching, mes livres et moi sommes là pour vous. Merci de partager et bienveillante journée! (Livres https://www.dominiqueallaire.com/boutique)

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page