© 2004-2019 DOMINIQUE ALLAIRE

  • Facebook Social Icon

Croisons notre magie sur Facebook, en personne et au téléphone au 418.204.4268.

Le 5 juin 2018

 

PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR    

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle que la peur que nous avons de l’opinion des autres n’a rien à voir avec les autres. Elle est totalement la nôtre. Elle nous appartient en entier. Quand nous craignons ce que les autres pensent de nous, cela veut dire que nous craignons ce que nous pensons de nous-même. Qu’est-ce qu’une opinion? Une opinion est une pensée qui interprète ce qui est arrivé. Elle est en réaction avec la réalité. Et la réalité inclut les personnes, les situations et les choses que nous pouvons observer.

 

La réalité est ce qui est fait. Elle est un ensemble de faits. Elle est neutre. Elle n’a pas de valeur en particulier. Chacun peut l’interpréter à sa façon. Chacun peut se forger son opinion. C'est pourquoi il existe des milliards de points de vue et d’interprétations à propos de ce qui est fait. Comment peut-on cesser d’avoir peur de l’opinion des autres? C’est possible en identifiant d’abord la pensée qui nous fait peur. Prenons l’exemple de ma fille transgenre. À l’âge de 22 ans, elle a compris qu’elle n’était pas un garçon, mais bien une fille.

 

Pendant treize ans, elle a caché sa vérité, parce qu’elle avait peur de l’opinion des autres. Pourtant, un jour, elle a compris que si elle ne passait pas à l’action, elle allait en mourir. C’était clair. La pensée de vivre pleinement sa vie de femme est devenue plus grande que les pensées terrorisantes qu’elle écoutait depuis treize ans dans sa tête. En assumant pleinement les opinions qui lui avaient fait si peur à l’intérieur, elle était prête à les écouter sans se faire peur, quand elle les entendrait à l’extérieur.

 

Il n’est pas nécessaire de vivre une situation extraordinaire pour découvrir que ce sont nos pensées effrayées qui nous empêchent de nous réaliser. Ce sont ces petites chéries qui nous captivent l’esprit et ont tant besoin d’être rassurées. En leur donnant l’attention, l’acceptation et l’affection qu’elles nous réclament, nous leur permettons enfin de se calmer. Alors, nous sommes calmes et sereins, quand nous les entendons sortir de la bouche de notre prochain. Qu’en pensez-vous? Et si vous voulez allez plus loin, mon livre le Manuel du Génie et moi sommes là. Merci et bienheureuse journée!

Merci de partager sur Facebook
Please reload

Pensées d'amour
Please reload

Archives
Please reload

Mots clés
  • Facebook Basic Square