© 2004-2019 DOMINIQUE ALLAIRE

  • Facebook Social Icon

Croisons notre magie sur Facebook, en personne et au téléphone au 418.204.4268.

Le 16 juillet 2019

 

PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR ❤    

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle dans quel monde habite la comparaison. Si vous êtes comme moi, vous avez déjà cru et croirez sûrement encore des pensées qui vous disent que vous êtes trop ou pas assez. Si tel est le cas, vous avez ressenti des effets frustrants comme la peine et la colère dans votre corps. Ces pensées passent leur temps à comparer la réalité à un idéal qu’elles s’acharnent à inventer. Levez la main si vous avez déjà entendu ceci.

 

«J’ai trop de poids.» «Je ne suis pas assez belle.» «Tu as trop de travail.» «Tu n’as pas assez de temps.» «Elle a trop de dettes.» «Il n’a pas assez d’argent.» «Les gens jugent trop.» «Le monde n’est pas assez conscient.» Eh oui, nous avons tous levé la main. Ce qui est souffrant, c’est leur manie de comparer un poids, une beauté, un travail, un temps, des dettes, de l’argent, des jugements et une conscience, qui vivent uniquement en ce moment, à un idéal qui vit dans un moment totalement imaginé. Ce n’est pas tout!

 

Elles veulent aussi dire ceci. «Je devrais avoir moins de poids.» «Je devrais être plus belle.» «Tu devrais avoir moins de travail.» «Tu devrais avoir plus de temps.» «Elle devrait avoir moins de dettes.» «Il devrait avoir plus d’argent.» «Les gens devraient moins juger.» «Le monde devrait être plus conscient.» Dès l’instant où je les crois, je vis le surpoids, la laideur, le suremploi, la fatigue, la pauvreté, l’isolement, l’impatience, le jugement et l’inconscience.

 

Je les vois bien. Elles ne sont que du vent. Du vide. Rien.

 

Même si je l’oublie souvent, j’aime savoir que je dispose d’un moyen extraordinaire pour quitter leur monde imaginaire. C’est la pensée consciente. Grâce à elle, je m’amuse consciemment à jouer leur petit jeu. Je compare chacune d’elles à ce qui existe maintenant en demandant : «C’est quoi, la réalité?» J’écoute les réponses. Puis, je vérifie comment je me sens. La paix, la détente et la joie m’indiquent que je suis au bon endroit.

 

Avec la comparaison, nous vivons en enfer. Sans la comparaison, nous vivons au paradis. Surtout, ne me croyez pas. Faites-en vous-même l’expérience. Osez remettre en question les pensées qui vous rendent malheureux. Vous verrez peut-être que vous êtes incomparablement uniques et déjà heureux. N’est-ce pas merveilleux? Vous voulez aller plus loin? Mon coaching, le Manuel du Génie et moi sommes là pour vous. Merci de partager et douce journée!

Merci de partager sur Facebook
Please reload

Pensées d'amour
Please reload

Archives
Please reload

Mots clés
  • Facebook Basic Square