Abonnement au blogue PENSÉES D'AMOUR

Merci beaucoup!

Le 15 juin 2021

VOTRE PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle que le fait de croire une pensée n’en fait pas une vérité… pour l’éternité! Nous sommes tous le génie de notre vie. Nous avons tous le pouvoir de changer d’avis. C’est vrai. Je ne dis pas que c’est facile. Je dis que c’est possible. C’est un fait. Nous pouvons cesser de croire une pensée, même si nous l’avons toujours crue. Y compris celles qui nous font voir le monde l’envers et nous font vivre l’enfer.

Comment voir le monde à l’endroit? Comment revenir au paradis de la paix d’esprit? En guise de réponse, voici en résumé la remise en question de ma cliente avec sa permission. Sa pensée blessante disait «Il va trouver mieux ailleurs.» Je lui ai demandé quand elle l’avait entendue pour la première fois. Elle l’ignorait. Silence au bout du fil. J’ai attendu.


Puis, elle a répondu «C’est ma mère. J’avais six ans. Elle disait à mon père qu’il trouverait mieux ailleurs. Elle croyait dur comme fer qu’il la trompait. Elle en était si convaincue, qu’elle a fini par le quitter. Mon père m’a dit qu’il a toujours été fidèle. Il avait beau lui répéter la vérité, elle ne l’a jamais cru. Il était triste, car il n’a jamais voulu se séparer. Oh! Oh là là…» Je lui ai demandé «Que vois-tu?»

Secouée, elle m’a expliqué «Je vois que je fais la même chose que ma mère. Sais-tu quoi? Je le fais partout! C’est fou! J’ai cru toute ma vie que les autres allaient trouver mieux que moi. Quand je le crois, ça me fâche. Je leur en veux. Je les rejette. Et je les abandonne. Je m’en vais. Je démissionne… en croyant que je vais trouver mieux ailleurs. Ce n’est pas eux que je maltraite. C’est moi que j’abandonne et que je rejette!»

J’ai poursuivi «Et si le mieux était ce que tu vis en ce moment, ça changerait quoi pour toi?» Après un gros soupir, elle m’a avoué «J’arrêterais de m’en faire pour quelque chose qui n’est pas là. Je demande à l’autre d’être présent, tandis que je suis ailleurs avec mes pensées. Ce n’est pas l’autre qui me stresse. C’est la pensée stressante que je crois. Ça me fait vraiment du bien de le réaliser. Ce n’est pas automatique. Ça demande de la pratique.» Ma cliente est tellement géniale!


Vous l’êtes aussi! Nous avons tous le génie et le courage de regarder dans les yeux les pensées qui nous enragent et nous rendent malheureux. C’est la joie qui nous attend, quand nous réalisons ce qui nous convient vraiment. Et si vous voulez aller plus loin, mon coaching au téléphone, le Manuel du Génie et moi sommes là pour vous. Merci beaucoup de partager et lumineuse journée!

(Livres https://www.dominiqueallaire.com/boutique)

Posts récents

Voir tout