top of page
Abonnement au blogue PENSÉES D'AMOUR

Merci beaucoup!

Le 17 octobre 2023

VOTRE PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle une vérité à propos du fait de dire un vrai non. Faites-vous partie de ces gens qui disent le contraire de ce qu’ils pensent par peur de déplaire? Si vous êtes comme moi, vous avez remarqué à quel point c’est déplaisant de satisfaire les autres à notre détriment.


Qu’est-ce qui cause notre insatisfaction? On se sent insatisfaits, quand on croit des pensées qui nient ce qu’on est vraiment et renient ce qu’on veut réellement. On se sent mal, aussitôt qu’on pense, dit ou fait des choses qui nous poussent à trahir ou rejeter ce qui est important pour nous.


Ma peur de déplaire remonte à mon enfance. Je voulais tellement plaire à maman que je lui disais tout le temps oui, même quand j’avais envie de dire non. La tendance s’est poursuivie toute ma vie. Il suffit que j’ignore mon besoin d’authenticité pour vivre encore bien des souffrances et de l’anxiété.


Peu importe ce qui nous motive, à un moment donné, on en a assez d’être à l’ombre de notre vérité. Le besoin de se plaire à soi-même devient plus grand que la peur de déplaire aux autres. Alors, on trouve le courage de dire un vrai non, quand on pense non. En récompense, on obtient une grande satisfaction.


C’est profondément satisfaisant d’aligner nos véritables intentions à nos actions. Graduellement, on se sent plus confortables avec les décisions apparemment inconfortables. En d’autres mots, nos bottines suivent nos babines. Notre parole devient de plus en plus fiable aux yeux de notre entourage.


Voilà un aperçu de ce qui nous attend, chaque fois que nous osons nous choisir et dire ce que nous pensons vraiment. N’est-ce pas bon à savoir? Et si l’expérience de la pensée consciente vous tente, sachez que mon coaching, mes livres, mon blogue et moi sommes là pour vous avec joie. Merci beaucoup de partager et continuons de célébrer la magie d’aimer nos pensées!

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page