top of page
Abonnement au blogue PENSÉES D'AMOUR

Merci beaucoup!

Le 26 juin 2024

VOTRE PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle une vérité à propos de l’amour de soi. On ne peut pas manquer d’amour pour nous-même, puisque notre cœur en contient des quantités illimitées. C’est le constat qu’on fait, quand on y réfléchit de plus près. Mais alors, d’où vient la haine qu’on ressent parfois?

 

Le sentiment de haine vient d’abord des pensées haineuses qu’on croit à notre sujet.

 

On se sent mal de croire leur arsenal de commentaires blessants et stressants, qui provoquent en nous la peine et la colère. Elles nous démolissent le moral avec leurs histoires de peur et de culpabilité. Elles nous bombardent de fautes et d’erreurs. Elles nous torpillent de défauts et de dangers.

 

Comme si ce n’était pas déjà assez souffrant de croire ces pensées qui nous font la guerre, on a envie de les attaquer, les détruire et les exterminer. Autrement dit, des deux côtés, notre mal est infini. On souffre de croire non seulement des pensées qui nous font la guerre, mais aussi celles qui leur font la guerre.

 

Voyez-vous pourquoi ça nous fait doublement mal?

 

Lorsqu’on croit une pensée haineuse, peu importe le sujet de sa haine, on vit toutes et tous la même réaction. Notre esprit se ferme. Et parce qu’il est fermé, il nous empêche d’aimer et nous prive d’amour par la même occasion.

 

Bien sûr, ce n’est pas facile d’aimer un ennemi aussi cruel, surtout quand celui-ci est virtuel. Heureusement, il existe un moyen efficace à notre disposition pour inverser la privation.

 

❤ Écouter avec attention les pensées qu’on a envie de détester est la clé de notre libération. ❤ Prendre le temps de les écrire. ❤ Comprendre ce qu’elles ont à nous dire. ❤ Identifier, dans les peurs et les reproches qu’elles nous font, les besoins et les limites qu’on ne respecte pas. ❤ Et les rassurer jusqu’à ce qu’elles soient apaisées.

 

Au fond, les pensées ressemblent à des nuages le long de notre parcours. Elles ne font que passer. Chacun de nous trace son destin. Chacun marche dans sa voie. Chacun avance avec courage sur son propre chemin. Et ça ne se fait pas de rien. Aimer ce que nous pensons est un processus, une pratique, un cheminement.

 

Chaque fois que nous incarnons l’amour, nous nous sentons aimés. C’est la loi du retour. C’est instantané. Voilà comment les pensées nous invitent chaque jour à faire la paix avec ce qui crée la guerre en soi.


L’expérience vous tente? Mon coaching, mes livres et moi sommes là pour vous. Vous aimez ce que vous avez lu? Merci tellement de partager et continuons de pratiquer la pensée consciente! (https://www.dominiqueallaire.com/boutique)

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page