top of page
Abonnement au blogue PENSÉES D'AMOUR

Merci beaucoup!

Le 27 juin 2023

VOTRE PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle une vérité à propos de notre cœur. Pourquoi avons-nous tant de mal à réaliser que la source d’amour se trouve à l’intérieur? Parce que les romans, les films, les chansons et les histoires s’ingénient depuis toujours à nous faire croire le contraire.


Pourtant, rien n’est plus souffrant que de le chercher à l’extérieur. Pendant longtemps, je me suis sentie comme une quêteuse d’amour. Je tendais ma petite écuelle aux gens avec l’espoir d’en recevoir quelques gouttes. Peu importe ce qu’on me donnait, j’avais la pénible sensation qu’il m’en manquait.


Puis, un jour, j’ai tourné mon regard à l’intérieur. Et je l’ai vu clairement. Notre cœur est une fontaine d’amour infini, qui jaillit sans effort comme de l’eau courante. Mais alors, d’où vient la soif qu’on ressent en dedans? Vous savez qu’il y a une seule réponse à cette question. Ce sont les pensées.


Elles sont le robinet qui contrôle notre flot d’amour. Lesquelles ferment le débit? Les pensées inconscientes, blessantes et stressantes. Elles le font en nous parlant de peur et de culpabilité, d’ennemis et de pénurie. Dès que nous les croyons, l’effet est instantané. Nous nous sentons mal-aimants et mal-aimés.


Lesquelles ouvrent le débit? Les pensées conscientes, aimantes et relaxantes. Elles le font en nous parlant de confiance et de liberté, d’abondance et d’amitié. Dès que nous les croyons, l’effet est instantané. Notre soif d’affection est apaisée. Parce que l’amour circule librement, nous nous sentons aimants et aimés.


Notre cœur est né pour aimer à sa pleine mesure. C’est sa nature. C’est sa destinée. Nous vivons la plus belle histoire d’amour qui soit, quand nous savons de quoi est fait le robinet! Si l’expérience vous tente, mon coaching, mes livres, mon blogue et moi sommes là pour vous. Merci de partager et continuons de pratiquer la pensée consciente! (https://www.dominiqueallaire.com/boutique)

bottom of page