Abonnement au blogue PENSÉES D'AMOUR

Merci beaucoup!

Le 3 mai 2022

VOTRE PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle une vérité à propos du contrôle. Avez-vous déjà voulu contrôler ce qui se produit à l’extérieur? Pourquoi est-ce aussi frustrant? Parce que c’est exactement comme vouloir empêcher la pluie de pleuvoir. On ne peut pas contrôler ce qui est fait. Heureusement, on peut contrôler ce qu’on en fait. Notre paix d’esprit en dépend.


Prenons la pensée «Il pleut.» Presque toute ma vie, j’ai cru que j’étais contrariée parce qu’il pleuvait. Tout a changé le jour où j’ai vu le jeu de la pensée. Maintenant, je sais ce qui me contrarie vraiment. Ce n’est pas la pluie. Ce sont les pensées qui disent à peu près ceci : «Il ne devrait pas pleuvoir. Je déteste la pluie. Mes plans sont à l’eau.» Allô, ma Dodo!


La frustration ne vient donc pas de la pluie, puisque c’est la réalité. Elle vient des pensées qui s’entêtent à la contester. Lorsqu’on croit celles qui se battent avec les faits, on vit les effets de ce débat à l’intérieur de soi. Parce que nos prévisions ne se produisent pas comme prévu, on est déçus. Parce qu’on ne contrôle ce qui s’est passé, on se sent dépassés.


Fait à noter : les pensées frustrantes sont assorties d’émotions frustrées. Ainsi, on ressent de la peine et de la colère. On a même les yeux qui pleuvent et la voix qui tonnerre. Toutefois, dès qu’on voit le manège, c’est l’éclaircie. Le beau temps est de retour à l’intérieur, peu importe les intempéries à l’extérieur.


Comme nous pouvons le constater, ce sont les pensées, et non la réalité, qui troublent notre tranquillité. Quand nous prenons soin d’elles, nous réalisons à quel point notre esprit est naturellement calme et serein. L’expérience vous tente? Mon coaching, mon livre Comment vous libérer des pensées d'abandon et de rejet et moi sommes là pour vous. Merci de partager et continuons d’unir nos cœurs! (Livres https://www.dominiqueallaire.com/boutique)