Abonnement au blogue PENSÉES D'AMOUR

Merci beaucoup!

Le 8 mars 2022

VOTRE PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle l’importance de saluer notre féminité. En ce jour de la Femme, j’aimerais le faire en parlant de ma mère. Tout a commencé avec maman. Évidemment. Tout commence toujours par une maman. La mienne était féenoménale. Aimée par le plus attentionné des hommes, elle gouvernait notre univers avec un cœur de lionne.


Ayant mis au monde cinq enfants, les quatre premiers étant des filles, maman prit très tôt les choses en main. Au début des années ’60, elle profita du vent de changement qui bousculait les traditions pour faire sa promotion sans ambages. Elle déclarait à toute oreille dans les parages: Moi, mes filles vont aller à l’université. Moi, mes filles, vont faire la carrière de leur choix. Moi, mes filles vont prendre la pilule. Moi, mes filles… vont être élevées comme des gars!


Voilà pourquoi j’ai fait les études qui me tentaient. Pourquoi j’ai reçu le même salaire que mes collègues. Pourquoi j’ai eu un enfant quand j’étais prête. Pourquoi je me sens l’égale de l’homme. En passant, je me demande pourquoi on dit: une cuisinière et un grand cuisinier, une couturière et un grand couturier, une coiffeuse et un grand coiffeur. Une mode, dirait ma mère.


Se considérant l’égale de mon père, elle savait comment revendiquer ses droits. Grâce à elle, j’ai appris à discerner en chacun de nous le côté masculin et le côté féminin. Depuis qu’elle a rejoint papa dans la lumière il y a presque trente ans, maman m’inspire chaque jour à apprécier ce côté de nous si accueillant, vulnérable, intuitif, maternel, bienveillant, inébranlable, émotif, inconditionnel.


En cette journée mondiale, Mesdames, voilà aussi pourquoi je vous invite à étaler à tout vent vos pétales. Et je le proclame, surtout si vous en doutez, combien c’est féenoménal d’être femme! Merci de partager et continuons d’unir nos cœurs! (Livres https://www.dominiqueallaire.com/boutique)