Le 17 septembre 2019


PENSÉE DU JOUR AVEC TOUT MON AMOUR

La pensée d’aujourd’hui nous rappelle une vérité à propos du bonheur. Et si c’était vrai? Et si nous avions vraiment tout pour être heureux? Et s’il suffisait, pour voir ce tout, de nous servir d’autres yeux? Et si des pensées prophètes de malheur étaient la seule chose qui nous privait de ce sentiment bienheureux? Et si notre cœur savait déjà ce que les idées de manque et de pénurie ne voient pas? Et si l’abondance venait du fait d’en prendre conscience?

Je sais. Répondre oui à ces questions n’est pas évident. Car nous avons l’impression que nos pensées de malheur s’appuient réellement sur la matière pour prouver qu’elles ont raison. Par exemple, elles vont dire que nous sommes malheureux, parce que nous n’avons pas d’argent. Elles détournent notre attention de la vraie cause de notre inconfort. Elles ont le don de nous faire voir ce qui n’existe pas. Elles nous énumèrent sans se priver tout ce qui paraît à première vue nous manquer.

Adeptes de ce que j’appelle le Petit Pire, les pensées malheureuses nous tourmentent avec ce qui aurait pu et pourrait se produire. À les écouter, les personnes, les situations et les choses sont les véritables causes de notre malheur. Tout ce qui nous fait du mal se trouve à l’extérieur. Et nos yeux vont approuver leurs dires sans les contredire. Expertes en misères, elles projettent sur l’écran de notre cinéma imaginaire des histoires de conflits, de chômage, de faillite, de maladies, de surmenage et de mort subite.

Vous les connaissez, n’est-ce pas? Elles disent : «Je ne suis pas à la hauteur. Personne ne m’aime. Je n’aurai pas dû m’en mêler. Tout le monde est heureux, sauf moi. Je ne m’en sortirai jamais. La vie m’en veut. Je suis un déchet.» Quand nous croyons leurs histoires de peur et de culpabilité, nous ressentons des émotions comme la peine et la colère. Ah… mais attention! Leur petit jeu prend fin quand nous ouvrons d’autres yeux. Je veux parler de ceux de notre cœur, le gardien de notre bonheur.

Alors, il ajuste notre vision. Nous voyons notre réalité d’un œil bienveillant. Le malheur est réellement une œuvre de fiction. L’amour nous aime. La vie nous veut du bien. Nous avons tout dans nos mains. Nous faisons de notre mieux. C’est suffisant. Pour le moment. N’est-ce pas merveilleux? Cela vous rejoint? Vous voulez allez plus loin? Mon coaching et mon livre, le Manuel du Génie, sommes là. Merci de partager et bienheureuse journée!

#génie #magie #DominiqueAllaire #penséeconsciente #coach #bonheur

© 2004-2020 DOMINIQUE ALLAIRE

  • Facebook Social Icon

Restons chez-nous et croisons notre magie sur Facebook et au 418.204.4268!